Blabla littéraire Tops / Listes

Top 5 de mes meilleures lectures de l’année 2023

Pile de livres avec des tulipes roses

L’année 2024 est déjà entamée et il est temps de faire le point sur mes meilleures lectures de l’année 2023. Si j’ai lu moins de livres que l’année précédente, cela ne m’a pas empêché de faire de belles découvertes. Classique, science-fiction ou encore roman historique, comme chaque année j’ai varié les genres me permettant ainsi de changer constamment d’univers. Voici le top 5 de mes meilleures lectures de l’année 2023.

Swan Song de Robert McCammon

Couverture des deux tomes du livre Swan Song de Robert McCammon

A la frontière entre horreur et science-fiction, Swan Song de Robert McCammon est une duologie post-apocalyptique qui tient toutes ses promesses. La narration homérique de l’auteur et les personnages dévastés en font une lecture épique et inoubliable. Swan Song a été pour moi un de mes plus gros coups de coeur de 2023. Dans ce roman fresque, Robert McCammon a réussit à distiller de la tension et de la peur entre chaque pages. Je ne lisais pas cette histoire, mais je la vivais aux côtés des personnages terriblement humains. J’ai adoré l’aspect ésotérique du récit. Lire Swan Song a été une véritable aventure et je le conseille à toutes celles et ceux qui aiment les récits d’horreur post-apocalyptique et les récits survivalistes.

Résumé : Missiles et fusées se croisent dans le ciel et font s’abattre sur la terre des tornades de feu. Un vent terrible se lève, les poussières radioactives voilent le soleil, la vie telle qu’on la connaît va s’achever.
Dans une plaine déserte du Kansas brûlée par le feu nucléaire, Black Frankenstein, une force de la nature, se voit confier une mission par un vieillard mourant : ­protéger une enfant au don particulier. Dans les décombres d’un New York annihilé par les bombes, une sans-abri à moitié folle découvre un étrange anneau de verre. Dans les ruines souterraines d’un camp survivaliste des montagnes de l’Idaho, un adolescent apprend à tuer…
PLUSIEURS VIES, PLUSIEURS TRAJECTOIRES, UN SEUL BUT : SURVIVRE À LA FIN DU MONDE.

Normal People de Sally Rooney

Couverture du roman Normal People de Sally Rooney

En 2023, j’ai pris le temps de découvrir Normal People de Sally Rooney, un roman dont j’avais beaucoup entendu parler. Dans cette histoire, on suit Connell et Marianne, deux jeunes adultes que tout semble opposer. Connell est sportif et populaire tandis que Marianne est solitaire et renfermée. Une relation s’installe entre eux tandis qu’ils se cherchent, se croisent et cherchent à comprendre qui ils sont au fur et à mesure des années.

Dans un tout autre genre que le roman présenté différemment, Normal People m’a marqué par la complexité de la relation entre Marianne et Connell. Je me suis retrouvée dans cette jeunesse perdue, pleine d’espoir, mais désemparée face à un avenir incertain.  Le livre est une aventure émotionnelle animée par des personnages aussi attachants que parfois, énervant. Sally Rooney a réussi avec Normal People à créer des personnages plus vrais que nature dont les questionnements sur la vie et les relations ont fait échos en moi.

Résumé : Connell et Marianne ont grandi dans la même ville d’Irlande. Il est le garçon en vue du lycée, elle est la solitaire un peu maladroite, ils connaissent ensemble leur premier amour. Un an plus tard, alors que Marianne s’épanouit au Trinity College de Dublin, Connell s’acclimate mal à la vie universitaire. Entre eux, le jeu vient tout juste de commencer.

Crime et châtiment de Dostoïevski

Couverture du roman Crime et châtiment de Dostoïevski

Cette année, j’ai enfin pris le temps de me plonger dans la littérature russe. Depuis déjà longtemps, je souhaitais découvrir les grands auteurs russes, au destin souvent tragique, qu’on ne présente plus. C’est ainsi que j’ai découvert Dostoïevski et son écriture qui m’a tout de suite charmée. Crime et châtiment est un roman qui m’a laissé dans voix. Dans ce roman puissant, l’auteur a distillé durant plusieurs centaines de pages d’intenses réflexions sur la fine limite qui sépare le bien du mal, la misère, l’horreur de la pauvreté, la condition de l’Homme, mais aussi la complexité des relations humaines.

Les questions philosophiques que posent l’œuvre sont aussi stimulantes que passionnantes. Si le roman n’est pas un roman d’action, c’est un roman fascinant que je n’ai pas réussi à poser avant la fin. Avec Crime et châtiment, Dostoïevski m’a tenu éveillée la nuit, prise dans les rouages de son atmosphère oppressante et de la tension du récit.

Résumé : Raskolnikov, jeune étudiant vivant dans la misère, assassine sa logeuse à coups de hache. C’est le point de départ de Crime et châtiment, chef-d’oeuvre paru en 1866, inspiré des quatre années que Dostoïevski passa au bagne en Sibérie. Révolté par la misère, l’alcoolisme et la corruption qui sévissent alors en Russie, l’auteur tire de cette pourriture une oeuvre immortelle. Raskolnikov, ambitieux et solitaire, rejette la morale collective, transgresse les lois de la société, et se rêve en nouveau Napoléon. Pour lui, le monde se divise en deux catégories : les êtres ordinaires et les êtres exceptionnels ; à ces derniers, tout est permis ; alors oui, son crime, comme ceux de Napoléon, sera justifié par l’Histoire. Plongeant dans les ténèbres de l’âme humaine, disséquant la morale, analysant les rouages de la violence, Dostoïevski décrit la déchéance d’un homme, poussé dans ses retranchements par la cruauté du monde.

Les aiguilles d’or de Michael McDowell

Les aiguilles d'or de Michael McDowell couverture

Après avoir adoré la saga Blackwater de Michael McDowell en 2022, j’ai été ravie de retrouver l’auteur avec Les aiguilles d’or, traduit en français en 2023. J’ai aimé ce roman historique comme on aime un conte noir qui donne des frissons. Dans un décor du New-York de la fin du XIXe siècle, aux descriptions travaillées, l’auteur nous plonge dans une guerre entre deux familles que tout oppose et tous les coups sont permis. Horreur et machiavélisme sont de la partie et il n’y a qu’une chose à dire : l’intrigue est très prenante. La narration de Michael McDowell est maîtrisée et addictive. Les personnages sont forts et très bien construits, ce qui donne un vrai relief au récit. On se les représente, on les comprend, bien qu’on ne les excuse pas, et on ne se demande qu’une chose : jusqu’où iront-ils pour assouvir leur soif de pouvoir ?

Résumé : Dans le New York de la fin du XIXe siècle coexistent deux mondes que tout oppose. D’un côté, l’opulence et le faste. De l’autre, le vice monnayé et l’alcool frelaté. C’est à leur frontière, au coeur de l’infâme Triangle Noir, qu’une famille fortunée va chercher à asseoir sa notoriété en faisant mine de débarrasser la ville de sa corruption. Les Stallworth, dirigés d’une main de fer par leur patriarche, l’influent et implacable juge James Stallworth, assisté de son fils Edward, pasteur aux sermons incendiaires, et de son gendre Duncan Phair, jeune avocat à la carrière prometteuse, ont un plan impeccable : déraciner le mal en éradiquant une lignée corrompue de criminelles : les Shanks.

Les Nuits blanches de Dostoïevski

Les Nuits blanches de Dostoïevski couverture

Un de mes plus beaux coups de cœur de cette année est pourtant un des livres les plus courts que j’ai pu lire : Les Nuits blanches de Dostoïevski. En moins d’une centaine de pages, mon cœur s’est serré comme rarement en lisant une histoire. J’ai été touchée par le récit de ce jeune homme rêveur, solitaire et mélancolique qui rencontre une nuit, dans Pétersbourg, une jeune fille victime d’un chagrin d’amour. Je sais que je relirai Les Nuits blanches à nouveau un jour, pour y retrouver la sensibilité de son personnage principal, ses rêves et sa désillusion poétique.

Résumé : Un jeune homme solitaire et romanesque rencontre, une nuit, dans Pétersbourg désert, une jeune fille éplorée. Désespérée par un chagrin d’amour, Nastenka se laisse aller au fantasme du jeune homme, épris dès le premier instant, le berce – et se berce – dans l’illusion d’une flamme naissante…


De votre côté, quels sont les livres qui ont marqué votre année 2023 ?

Si l’article te plaît, épingle le sur Pinterest en un clic !

 

5 Comments

  • Reply
    Vingt et une pages
    14/01/2024 at 20:43

    Swan Song a de très bons retours en général, ça donne envie. Ce n’est pas le genre que je lis le plus mais je suis bien curieuse tout de même. 🙂 C’est un top 5 bien diversifié que tu nous proposes là, bravo. 😉

    • Reply
      Parlons fiction
      14/01/2024 at 22:07

      Swan Song est un univers très horrifique et violent, mais si tu te sens de te lancer dedans je te le recommande vivement. La narration est entraînante et on vit l’histoire aux côtés des personnages. J’ai particulièrement aimé l’aspect ésotérique qu’on ne retrouve pas souvent dans les récits survivalistes. Comme toujours, je lis un peu de tout ahah. Merci pour ton passage par ici et ton joli commentaire 😊

      • Reply
        Vingt et une pages
        14/01/2024 at 23:26

        Ce n’est pas tant le côté violent ou horrifique qui me freine, mais plutôt le côté science-fiction et post-apocalyptique 😁 C’est un domaine que je fréquente peu dans la littérature mais justement, le mélange des genres pourrait bien jouer en sa faveur ! Je t’en prie, c’est avec plaisir 😊

  • Reply
    Annafaitsonblog
    12/02/2024 at 16:43

    On m’a justement offert il y a peu Les aiguilles d’or, je pense bientôt l’entamer 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :