Fantastique / Fantasy Horreur Livres

Katie de Michael McDowell : quand le sort s’acharne

En 2022, je découvrais l’auteur Michael McDowell avec la traduction de sa saga phénomène Blackwater. Son écriture m’a tout de suite plu, et surtout, son excellente maîtrise de la narration. Depuis, je suis de près les nouvelles traductions de ses œuvres qui sont assurées par les éditions Monsieur Toussaint Louverture. J’attendais avec impatience la publication de Katie, début 2024, un roman à l’apparence violente et mystique. Je me suis plongée dans cette lecture à la minute même où je l’ai reçue et je ne l’ai pas regretté. Katie est sans doute LE roman qui démontre, en quelques centaines de pages, tout le talent narratif de Michael McDowell à travers des personnages détestables, mais fascinants, et une intrigue captivante.

Avant-propos : Katie de Michael McDowell est un roman qui contient des scènes de violence explicite.


Résumé

Lorsqu’en 1871, la désargentée et intrépide Philomela Drax reçoit une lettre de son richissime grand-père déclarant qu’il craint pour sa vie à cause d’une famille peu scrupuleuse, les Slape, elle se précipite à la rescousse. Mais le temps presse, car Katie Slape, une jeune femme dotée d’un don de voyance et d’un bon coup de marteau, est sur le point d’arriver à ses fins… Démarre alors une traque endiablée, des rues poussiéreuses d’un village du New Jersey aux trottoirs étincelants de Saratoga, en passant par les quais de New York, Philo poursuit Katie… à moins que ce ne soit l’inverse ? Car personne n’échappe à Katie la Furie !


Katie, un roman addictif

En 1871, Philomela Drax, une jeune fille courageuse, mais coincée dans la pauvreté au sein d’un village reculé, reçoit une lettre de son riche grand-père qu’elle ne connaît que de nom. Celui-ci l’informe qu’il craint que sa propre vie soit en danger : une famille peu recommandable, les Slape, l’ont pris pour cible et il a besoin d’aide. Philo n’hésite pas une seconde et embarque pour le premier train qui lui permettra d’aller à la rescousse de son grand-père. Le temps lui est compté, car la famille Slape et leur fille Katie, dotée du don de voyance, sont sur le point de réussir leur coup.

Ils ne sont pas rationnels… voilà ce qui m’effraie.

Quand on choisit de lire un roman de Michael McDowell, on choisit avant tout de lire un roman divertissant et addictif. Katie n’échappe pas à cette règle. Dès le premier chapitre, on est lâché dans un univers sombre, macabre, violent, et surtout fascinant. Les dés du destin sont jetés et on ne sait pas jusqu’où ils nous mèneront, mais une chose est sûre, ce sera spectaculaire.

Une narration maîtrisée

Katie est un roman que j’ai adoré lire, je l’ai dévoré en quelques jours. Il faut dire que la narration de Michael McDowell est impeccable et les pages s’enchaînent à vitesse grand V. On se laisse porter par ses mots qui s’assemblent si bien pour tisser une histoire macabre, mais captivante.

J’ai fait un vœu, et ce vœu est de voir chacun d’entre eux mort. Je me ferai chien de chasse et les traquerai jusqu’à leur trou. Je les verrai pendus et, cette nuit-là, je dormirai au pied de l’échafaud. L’odeur de leurs cadavres pourrissants me sera douce !

Avec Katie, l’auteur offre un récit impitoyable, plein de suspens est très violent. Attention d’ailleurs, la violence dans Katie est plus présente et explicite que dans les romans traduits précédemment de l’auteur comme Blackwater voire Les aiguilles d’or. De ce fait, le livre pourrait ne pas convenir à tout le monde. L’intrigue surprend par des retournements de situation maîtrisés et surtout, toujours plus grands.

Katie et les Slape, des personnages détestables

Si habituellement, Michael McDowell avait le don de me faire apprécier des personnages objectivement affreux et sans scrupule, comme par exemple dans sa saga Blackwater, Katie remet les pendules à l’heure. Dans ce roman, on retrouve d’un côté, des antagonistes purs et dur, stupides, violents et nourris par une profonde volonté de faire du mal et de l’autre autre côté, une héroïne courageuse qui va tenter de survivre à leurs attaques et bien évidemment… finir par nourrir une volonté de vengeance.

Philo est un personnage principal que j’ai beaucoup aimé suivre. Elle est jeune, naïve, mais humble et intelligente : elle a de la ressource et du courage ce qui permet de donner un véritable élan à l’intrigue. Katie, et la famille Slape, sont très bien travaillés et on apprend très vite à apprécier les détester ou plutôt, à les haïr. Car oui, rien n’est fait pour qu’on s’attache à eux d’une façon ou d’une autre. Ici, le mal est facilement identifiable et il porte un nom : les Slape.

A mes yeux, Katie de Michael McDowell est un sans faute. L’aspect ésotérique du roman ajoute une touche de mystique très appréciable qui rappelle que parfois, voir l’avenir n’est pas toujours un avantage.

En bref, une lecture divertissante que je recommande

En bref, j’ai adoré découvrir Katie de Michael McDowell. C’est un roman divertissant et addictif, à la narration maîtrisée de bout en bout. L’aspect ésotérique de l’histoire, notamment à travers le don de voyance du personnage de Katie, ajoute une aura de mystère autour de l’intrigue. Je recommande le roman à celles et ceux qui apprécient la plume de Michael McDowell, qui aiment les récits sombres et violents qui mettent en scène des personnages qu’on apprécie détester, mais également à celles et ceux qui souhaitent simplement se plonger dans un roman pour ne plus le lâcher.

Pour résumerNotation 4 étoiles et demi du blog littéraire Parlons fiction

Katie de Michael McDowell couverture

Avez-vous déjà lu un roman de Michael McDowell ? Avez-vous envie de découvrir Katie ?

Si le livre vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici.


Auteur : Michael McDowell (américain) Genres : Fantastique, Thriller  – Date de publication originale : 1982 – Editions : Monsieur Toussaint LouvertureNombre de pages : 455

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

4 Comments

  • Reply
    Jean-Yves
    19/05/2024 at 11:59

    Tu résumes parfaitement les qualités de l’auteur : sa grande maîtrise de la narration, du rythme et des rebondissements. Et si on y ajoute la beauté des éditions que nous concocte MTL 🤩
    Bon, je plastronne mais me reste le 6e tome de Blackwater à lire 😅

    • Reply
      Parlons fiction
      19/05/2024 at 21:55

      Les éditions Monsieur Toussaint Louverture travaillent vraiment en détail leurs ouvrages, c’est toujours un plaisir de les tenir entre les mains ! Mais alors quand le roman est aussi divertissant que Katie, c’est d’autant plus savoureux ☺️ J’espère que le 6ème tome de Blackwater te plaira, je trouve que c’est un beau point final à cette saga.

  • Reply
    Caroline - Le murmure des âmes livres
    14/06/2024 at 06:47

    J’ai adoré Blackwater et même Les aiguilles d’or. J’aimerais lire celui-ci en audio très bientôt, il a tout pour me plaire.😁

    • Reply
      Parlons fiction
      15/06/2024 at 15:31

      Si tu as aimé Blackwater et Les aiguilles d’or, alors je ne doute pas que Katie te plaira ☺️ Le rythme est plus soutenu et on entre dès le premier chapitre dans l’histoire !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :