Stephen King est un auteur dont j’aime beaucoup suivre le travail. Depuis plusieurs années, je découvre ces histoires une à une comme Christine ou Joyland. Mais qui est réellement Stephen King ? Comment invente-t-il ses histoires ? C’est avec ces questions en tête que j’ai commencé ma lecture de On writing: a memoir of the craft (Écriture : Mémoires d’un métier), son essai sur le métier d’écrivain et le pouvoir de l’écriture. Aujourd’hui, je ne parlerai donc pas d’un livre de fiction, mais bien d’un essai qui parle de fiction. C’est d’ailleurs un livre que j’ai pris plaisir à lire. D’une façon facile et légère, Stephen King raconte sa vie d’auteur, son parcours et ses conseils pour les auteurs en devenir.

Avant-propos : On writing de Stephen King a été traduit en français sous le titre Écriture : Mémoires d’un métier et est disponible aux éditions Le Livre de Poche.


Résumé de la quatrième de couverture (VO) : Part memoir, part master class by one of the bestselling authors of all time, this superb volume is a revealing and practical view of the writer’s craft, comprising the basic tools of the trade every writer must have. King’s advice is grounded in the vivid memories from childhood through his emergence as a writer, from his struggling early career to his widely reported, near-fatal accident in 1999 – and how the inextricable link between writing and living spurred his recovery.

Résumé de la version française : Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration.


Un voyage autobiographique à travers l’écriture

On writing est un essai qui s’organise en plusieurs parties distinctes. Une première partie, autobiographique, permet à King d’aborder les différentes périodes de sa vie qui l’ont marqué et on fait de lui l’écrivain qu’il est aujourd’hui. Dans un sens, il s’agit d’une introspection personnelle qu’il nous emmène suivre à ses côtés. Il revient sur les grands moments de sa vie, les bons, comme les mauvais, qui l’ont aidé à bâtir la personne qu’il est devenu. La seconde partie du livre se concentre plus directement sur l’écriture, comment écrire et ce que l’acte d’écriture signifie. Au-delà de ça, l’auteur écrit sur sa propre expérience et donne des conseils sur le sujet. Enfin, la troisième partie de l’essai est différente. Lors de l’écriture de On writing, Stephen King s’est fait renverser par un camion et a failli perdre sa vie. Cet événement l’a marqué à jamais et il revient dessus, en le liant au processus d’écriture. Selon lui, c’est avant tout son écriture et ses histoires qui l’ont aidé à se reconstruire.

We are writers, and we never ask one another where we get our ideas, we know we don’t know. 

J’ai apprécié découvrir toutes les parties de cet essai, sans exception. La première partie, plus autobiographique, m’en a appris plus sur l’auteur et son passé. C’est toujours étonnant de se rendre compte que la vie influence l’art, peu importe sa forme. On retrouve des échos du travail littéraire de King dans son passé.

De précieux conseils pour les apprentis écrivains

Si vous connaissez déjà un peu l’auteur, On writing permet d’en apprendre davantage sur son parcours d’écrivain et sur les grands moments qui l’ont aidé à forger son style et ses histoires. Je ne lis pas souvent d’essais car j’ai du mal à rester concentrée en lisant de la non-fiction. Pour autant, ce livre ne m’a posé aucun souci. Il faut dire que Stephen King a une vie très intéressante, digne d’un roman. Alors, la découvrir à l’écrit, cela ne pose aucun problème.

Let’s get one thing clear right now, shall we? The is no Idea Dump, no Story Central, no Island of the Buried Bestsellers; good story ideas seem to come quite litterally from nowhere, sailing at you right out of the empty sky: two previously unrelates ideas come together and make something new under the sun. Your job isn’t to find these ideas but to recognize them when they show up. 

On writing peut être un véritable outil de réflexion pour les auteurs ou aspirants écrivains. En tant que simple lectrice curieuse, j’ai tout de même aimé suivre toute la pensée de King au sujet de l’écriture et du métier d’écrivain. Il nous entraîne à sa suite découvrir son point de vue sur le métier, les bons comme les mauvais côtés. Il n’hésite pas à nuancer, sans pour autant s’éloigner de sa pensée. Il donne de véritables conseils, basés sur sa propre expérience et sur ce qui fonctionne pour lui. Évidemment, il est toujours important de prendre du recul. Néanmoins, il y a une vraie matière à la réflexion qui se concentre entre ces quelques pages qui pourra inspirer auteurs ou apprentis écrivains. Il s’agit également d’un bon livre pour les fans de l’auteur qui veulent simplement en apprendre plus sur lui et son processus d’écriture.

In my view, stories and novels consist of three parts: narration, which moves the story from point A to point B and finally to point Z; description, which creates a sensory reality for the reader; and dialogue, which brings characters to life through their speech. 

Avec On writing, pas de conseils extraordinaires sur l’écriture. Ne vous attendez pas à trouver la recette miracle du succès ou comment rédiger un bestseller en quelques semaines. Stephen King explique des vérités que vous savez peut-être déjà, mais il les aborde d’une façon intéressante qui fait réfléchir sur l’acte d’écriture en lui-même. C’est un livre inspirant, tout comme son auteur.

En bref, une lecture instructive

On writing: a memoir of the craft est un essai qui m’a permis d’en apprendre plus sur Stephen King. Au passage, j’ai également relevé certains conseils d’écriture qui me paraissent pertinents et que je pourrai sans doute mettre en application un jour prochain. Le livre se lit facilement et la pensée de l’auteur est facile à suivre. Il nous donne un petit aperçu des coulisses du métier d’écrivain tout en nous en apprenant plus sur lui-même. En bref, c’est un essai qui pourrait très bien vous plaire si vous cherchez à en apprendre davantage sur Stephen King ou si vous vous intéressez plus simplement à l’écriture en général.

Pour résumer

 Notation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturelNotation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturel

Couverture du livre On writing de Stephen King

Avez-vous déjà lu cet essai de l’auteur ? Quels sont vos livres préférés de Stephen King ?


Auteur : Stephen King (américain) Genre : Essai – Date de publication originale : 2000 – Editions : Hodder Paperbacks – Nombre de pages : 384

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

Partager

2 thoughts on “Chronique – On writing de Stephen King : un essai qui dévoile le quotidien d’un écrivain”

  1. Alors je ne suis pas vraiment branchée « essais » mais ça doit être vraiment intéressant venant d’un auteur comme King. Forcément avec sa carrière, il n’y a pas meilleur maître ! Tu veux te lancer dans l’écriture ou tu l’as simplement lu pour en apprendre plus sur le sujet ?

    1. Je ne suis pas une grande fan des essais non plus, mais je dois avouer que la façon dont Stephen King présente son livre le rend très intéressant. La première partie, sur sa vie, se lit vraiment comme une fiction. J’écrivais un peu avant et j’ai souhaité lire sur le sujet par pure curiosité. Je m’y remettrai peut-être un jour qui sait 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *