Fantasy Jeunesse / Young-Adult Livres

Les enclaves dorées de Naomi Novik : un final teinté d’espoir

Il y a parfois des romans dont nous entendons peu parler et qui, pourtant, méritent d’être découverts. La trilogie Scholomance de Naomi Novik fait partie de ceux-là. De la fantasy sombre dans une ambiance à la dark academia, les romans de Naomi Novik ont beaucoup pour séduire. Après avoir adoré les deux premiers tomes, Education Meurtrière et Promotion funeste, c’est sans aucune hésitation que j’ai dévoré le dernier livre de cette trilogie, Les enclaves dorées, lors de sa sortie. À nouveau, j’ai été séduite par l’univers de Naomi Novik, qui oscille régulièrement entre le fascinant et l’effrayant. Ce troisième tome pose un point final parfait à une histoire que j’ai adoré suivre.

Avant-propos : Les enclaves dorées de Naomi Novik est le troisième et dernier tome de la trilogie Scholomance. Si vous n’avez pas lu les tomes précédents, Education meurtrière et Promotion funeste, cette chronique risque de comporter des spoilers sur l’intrigue du les deux premiers livres.


Résumé

La seule chose dont on ne parle jamais quand on a est à Scholomance, c’est de ce qu’on fera quand on en sortira. Même le plus riche des enclavés ne tenterait pas le destin de cette façon. Mais c’est tout ce dont nous rêvons : franchir les portes en vie. Le rêve impossible est devenu réalité. Je suis sortie, et je n’ai même pas eu à me transformer en une monstrueuse sorcière des ténèbres pour y parvenir. Nous avons sauvé la promotion, rendu la terre sûre pour tous les sorciers et apporté la paix et l’harmonie dans toutes les enclaves. Ha, je plaisante ! En fait, tout a mal tourné…

 


Une nouvelle vie pour les élèves de la Scholomance

Ils ont réussi. Les élèves de la Scholomance sont sortis vivants de l’école. El a réussi là où tous avaient échoué jusqu’à présent : unir plusieurs promotions en faveur d’un but commun. La vie telle qu’on la connaît, celle qu’elle avait presque oublié, commence enfin pour elle. Tout devrait aller pour le mieux maintenant que chacun a pu rentrer chez soi. Pourtant, l’harmonie entre les enclaves s’effrite et un rude combat se prépare.

J’imagine qu’il est toujours plus simple de commettre un acte monstrueux quand on parvient à se convaincre que ce n’est pas ce qu’on projette, jusqu’au moment où on le fait.

Les enclaves dorées de Naomi Novik est le dernier tome de la trilogie Scholomance et il est aussi intéressant que les deux premiers. Ici, changement complet de décor. Exit la Scholomance, l’école de magie de laquelle un sorcier sur deux ne ressortait pas. El a réussi à sauver ses camarades et retrouve enfin la vraie vie. Pourtant, elle est loin de ce qu’elle pouvait imaginer.

Naomi Novik et son univers

Les enclaves dorées est un roman avec une dynamique tout à fait différente des précédents. On sent tout de suite que le personnage principal a évolué, tout en restant fidèle à lui-même. El n’est plus l’adolescente en colère convaincue qu’elle doit essayer de faire le bien pour contrer une horrible prophétie la concernant. Elle sait qui elle est et où elle va. Elle a un objectif et fera tout pour l’atteindre. J’ai beaucoup apprécié voir l’évolution des personnages secondaires qui ne sont pas en reste. Les alliés de El ont vécu beaucoup de choses et ils n’oublient pas qui leur a permis de rester en vie. L’aspect psychologique a été travaillé et cela se ressent dans le texte.

Ceux qui ont le pouvoir décident du sort des autres […].

Le gros point fort de ce dernier tome de la trilogie Scholomance est qu’il permet enfin de répondre à toutes nos questions. On en apprend davantage sur le système de magie et le fonctionnement des enclaves. Ce dernier tome de la trilogie boucle la boucle : toutes les questions que l’on pouvait se poser depuis le début trouvent des réponses. On a l’impression d’assister à un tome plus calme, plus apaisé, mais aussi plus déterminé.

Une trilogie de fantasy sombre et passionnante

Au cours de toute la trilogie Scholomance de Naomi Novik, j’ai adoré suivre El, Aadhya, Liu et tous les autres dans leur aventure de plusieurs années. Le monde de fantasy crée par l’autrice est fascinant, sombre et très bien construit. Tout s’équilibre et on sent que Naomi Novik a réfléchi à chaque aspect. Si les débuts du premier tome, Education meurtrière, étaient rudes avec une introduction assez brute dans l’univers, le voyage en valait la peine. Les enclaves dorées apporte toutes les réponses que le lecteur attendait.

En bref, un final maîtrisé à l’image de la trilogie

En bref, Les enclaves dorées de Naomi Novik est une réussite, à l’image de l’ensemble de la trilogie. L’univers est travaillé, détaillé et les personnages continuent d’évoluer. En l’espace de trois tomes, ils ont fait beaucoup de chemin et cela fait plaisir de les retrouver une dernière fois. Si les deux premiers tomes étaient sombres et donnaient l’impression d’une noirceur persistante, Les enclaves dorées apporte cette petite touche d’espoir qui fait basculer toute l’histoire. Vous pouvez d’ailleurs lire les premières pages du roman en ligne ici. Je suis ravie d’avoir découvert cette trilogie de fantasy que je recommande chaudement à tous les amateurs du genre.

Pour résumerNotation 4 étoiles du blog littéraire Parlons fiction

Couverture du troisième tome de la trilogie Scholomance de Naomi Novik, Les enclaves dorées

Connaissez-vous l’autrice Naomi Novik ? Avez-vous envie de découvrir sa trilogie Scholomance ?

Si le livre vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici.


Autrice : Naomi Novik (américaine) – Genres : Fantastique, Young-Adult – Date de publication : 2024 – Editions : Pygmalion – Nombre de pages : 416

Article écrit dans le cadre d’une collaboration commerciale non rémunérée – service de presse

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

 

3 Comments

  • Reply
    cora85
    20/03/2024 at 14:42

    Tout me tente ici !
    Merci pour cette découverte.

    • Reply
      Parlons fiction
      30/03/2024 at 22:06

      Je te recommande vivement cette trilogie de fantasy, originale et prenante !

  • Reply
    Annafaitsonblog
    16/04/2024 at 08:02

    J’avais vu tes stories à propos de cette saga et c’est vraiment qu’elle me tenterait beaucoup. En plus, je n’en avais encore pas entendu parler avant toi 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :