Il y a quelques années, j’ai découvert les premiers films Hunger Games au cinéma. Le constat était simple : je n’aimais pas. Je n’avais ni accroché avec l’histoire, ni avec les personnages. Si j’entendais souvent beaucoup de bien de cette saga autour de moi, je n’en comprenais pas forcément l’engouement et je n’ai jamais eu la curiosité de découvrir les livres qui étaient à l’origine des films. Treize ans après la sortie du premier roman de la trilogie Hunger Games en librairie, je saute enfin le pas. Je me suis laissé convaincre par Laëtitia du blog La Pomme qui fait du Rock et Laura du blog Troian pour donner une nouvelle chance à cette histoire. Cet été, j’ai donc découvert la trilogie complète de Suzanne Collins. A ma grande surprise, j’ai très vite accroché à l’histoire 

Avant-propos : J’ai lu la trilogie The Hunger Games de Suzanne Collins dans sa version originale en anglais, mais les livres sont également disponibles sous le même titre en français aux éditions Pocket Jeunesse. Cet article ne spoile pas l’intrigue des romans.


Résumé de la quatrième de couverture (VO) : Set in a dark vision of the near future, a terrifying reality TV show is taking place.
Twelve boys and twelve girls are forced to appear in a live event called The Hunger Games.
There is only one rule: kill or be killed.
When sixteen-year-old Katniss Everdeen steps forward to take her younger sister’s place in the games, she sees it as a death sentence.
But Katniss has been close to death before. For her, survival is second nature.


Une dystopie addictive

Hunger Games est une dystopie que l’on ne présente plus. Pour faire bref, l’histoire du premier tome prend place dans un futur où la société est décomposée sous forme de districts. Le Capitole et son président organisent chaque année un grand jeu télévisé où douze jeunes filles et douze jeunes hommes âgés de 12 à 18 ans sont tirés au sort pour se battre à mort. L’objectif : être le seul survivant. Katniss Everdeen du district 12 voit sa petite sœur être sélectionnée pour les jeux sous ses yeux. Elle décide très rapidement de prendre sa place et se retrouve entraînée dans une histoire qui va prendre des proportions de plus en plus grandes.

I guess there isn’t a rule book for what might be unacceptable to do to another human being.

J’ai dévoré les deux premiers tomes très rapidement. Suzanne Collins maîtrise parfaitement son intrigue et réussit à infuser un rythme haletant dès le premier chapitre. Son écriture est facile à suivre et elle sait où elle va. Chaque fin de chapitre est puissante, comme un coup de couteau : on veut toujours connaître la suite. C’est une histoire vraiment addictive.

Des personnages réalistes

Je ne suis pas une grande adepte des romans Young-Adult car j’ai souvent du mal à accrocher avec les personnages. En me lançant dans Hunger Games, j’appréhendais ma lecture sur ce point là, d’autant plus que je n’avais pas beaucoup aimé les personnages dans les premiers films. Une fois encore, ce fut une belle surprise ! J’ai été agréablement surprise. Le comportement de Katniss est très compréhensible. Son attitude froide et détachée est expliquée à travers ses pensées dans les romans et j’ai appris à l’apprécier. C’est un personnage fort et réaliste. De même, j’ai beaucoup aimé les personnages de Peeta et Haymitch. 

Still, I hate them. But, of course, I hate almost everybody now. Myself more than anyone.

Dans cette trilogie, j’avais peur de la place que prenait la romance. Là encore, j’ai été agréablement étonnée. J’ai apprécié que Katniss ne se pose pas mille questions sur ses relations amoureuses et ses sentiments. Elle a conscience des difficultés de la société et de la tension dans laquelle elle vit. Elle est réaliste et se concentre en premier sur des sujets vitaux, comme la survie de ceux qu’elle aime. Elle ne cherche pas à mettre d’étiquettes sur ses relations et tente de trouver sa place dans une société en pleine révolte.

Un troisième tome différent

Si j’ai dévoré les deux premiers tomes de Hunger Games, j’ai lu bien plus lentement le dernier livre. J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Le troisième tome est assez différent des deux premiers. Les choses s’accélèrent et les événements prennent des proportions bien plus importantes. En refermant le livre, je me suis demandée si j’avais réellement apprécié ce troisième tome. Si je n’ai pas encore de réponse exacte à cette réponse, je suis par contre convaincue qu’il s’agit d’une très bonne conclusion à l’histoire. Tout comme Katniss, le lecteur se retrouve un peu perdu dans toutes ces actions qui s’entremêlent. On a l’impression de perdre le fil et de se faire avaler par une société qui avance toute seule.

There’s no going back. So we might as well get on with things.

Finalement, ce que j’ai le plus aimé en lisant la trilogie Hunger Games de Suzanne Collins c’est d’en apprendre plus sur la construction de la société dans laquelle vit Katniss. Les explications sur la création des districts, la mise en place des Hunger Games et les révoltes passées m’ont permis de mieux comprendre cette histoire avec laquelle je n’avais pas accroché lors de ma découverte des films. J’ai d’ailleurs été étonnée de constater que les romans sont bien plus violents.

En bref, une belle découverte

En bref, après avoir refermé la trilogie de Suzanne Collins, je suis heureuse d’avoir donné une nouvelle chance à Hunger Games. Si ce n’est pas le genre de romans vers lequel je me tourne habituellement, j’ai dévoré les deux premiers tomes. Les personnages, réfléchis et bien construits, ont rapidement su me convaincre. Le dernier livre, un peu plus lent au niveau de l’intrigue, m’a quant à lui permis de prendre conscience des enjeux et limites qui entouraient une société basée sur la peur. Si la trilogie vous intrigue et que vous souhaitez en savoir plus sur cette histoire, je ne peux que vous recommander de vous plonger dans les livres. L’écriture entraînante de Suzanne Collins est un vrai bonheur.

Pour résumer
Notation lecture half étoile du blog Parlons fiction blog littéraire et culturelNotation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturel

Avez-vous déjà lu la trilogie Hunger Games de Suzanne Collins ? Avez-vous vu les films ?

Si cette trilogie vous intéresse, vous pouvez retrouver le premier tome en VO (anglais) ici ou en version française .


Autrice : Suzanne Collins (américaine) Genres : Young-Adult, Dystopie – Date de publication originale : 2008 

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

6 thoughts on “Je découvre la trilogie Hunger Games de Suzanne Collins 13 ans après sa sortie”

  1. Je suis une grande fan de la trilogie que j’ai relue plusieurs fois. Comme toi, j’ai eu du mal avec le 3ème tome en 1ère (et 2ème, 3ème lectures…) mais je trouve qu’il a un message très fort sur la guerre à la télé, la politique, les tensions qui peuvent mener à la guerre civile, etc. J’espère que tu convaincras d’autres lecteurs avec ce chouette article.

    1. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir ressenti quelque chose de différent avec le 3ème tome de la trilogie. Il se distingue des deux premiers, mais trouve très bien sa place pour conclure cette saga sur des thématiques fortes. Merci beaucoup pour ton commentaire 😊

  2. Je suis trop contente de voir que tu ai apprécié ta lecture ! C’est vrai que le tome 3 donne une dimension différente à la trilogie. Maintenant il ne te manque plus que le préquel à lire et tu aura tout lu sur cette saga 🤣

    1. Je suis contente d’avoir donné une nouvelle chance à cette trilogie en partie grâce à/à cause de toi. Pour le préquel, c’est prévu 😊 On pourra en discuter une fois que je l’aurai lu !

    1. Maintenant que je l’ai lu, je comprends pourquoi elle est tant appréciée. IL faut dire que l’écriture de Suzanne Collins et le découpage des chapitres sont deux gros points forts !

Laisser un commentaire