J’ai toujours été une grande fan du personnage Loki de Marvel, incarné à l’écran par l’acteur Tom Hiddleston. De film en film, j’ai commencé à apprécier la profondeur, le tempérament et les tourments du frère de Thor et fils d’Odin, relayé au simple rôle de fils cadet. J’attendais la série Loki depuis plusieurs années pour en apprendre plus sur ce personnage. Pour m’accompagner en parallèle de la série, j’ai découvert en livre audio Loki : Les racines du mal de Mackenzi Lee via Netgalley. J’ai écouté ce roman en même temps que Laëtitia du blog La pomme qui fait du rock, ce qui nous a permis d’échanger nos premières impressions ensemble tout au long du livre. Ce fut un vrai plaisir d’écouter Loki : Les racines du mal qui m’a fait découvrir la jeunesse de ce personnage à la personnalité difficile à cerner.


Résumé de la quatrième de couverture : Bien avant d’affronter les Avengers, le jeune Loki souhaite désespérément faire ses preuves et endosser le rôle du héros. Dans son entourage, pourtant, tous le soupçonnent d’être mauvais et retors. Exception faite d’Amora. L’apprentie magicienne d’Asgard semble être son âme sœur, la seule à priser la magie et le savoir et, peut-être, à voir ce que Loki recèle de meilleur. Mais lorsque les deux amis provoquent la destruction de l’un des artefacts les plus précieux du royaume, Amora est exilée sur Terre, où ses pouvoirs s’évanouiront inexorablement en une longue agonie. En l’absence de la seule personne ayant jamais considéré sa magie comme un don, et non comme une menace, Loki sombre peu à peu dans la frustration à l’ombre de son frère Thor, le prince adoré de tous.
Des années plus tard, Odin l’envoie sur Terre a n d’élucider une série de morts mystérieuses ayant sans doute été provoquées par la magie. Une enquête qui obligera Loki à explorer le Londres du XIXe siècle en affrontant ses propres envies et désirs : au fond, qui veut-il réellement être ?


Les origines de Loki

Dans Loki : Les racines du mal de Mackenzie Lee, on est confronté au jeune Loki et aux premières difficultés de sa vie de fils du roi d’Asgard. S’il excelle dans les disciplines de l’esprit et de la magie, il n’arrive pas à la cheville de son frère en matière de combat. Thor est désigné par tous comme le futur héritier du trône, sans même envisager une seconde que Loki pourrait, lui aussi, tenir ce rôle. En grandissant dans l’ombre d’un frère avec une telle prestance, Loki a du mal à trouver sa place. Après une grosse erreur qui aurait pu nuire à Asgard, Odin décide de confier une mission à son fils pour le réhabiliter : démasquer un meurtrier qui fait plusieurs dizaines de morts sur la Terre.

Dès les premières secondes du livre audio, j’ai tout de suite reconnu la voix du narrateur : Alexis Victor, la voix officielle de Tom Hiddleston à l’écran. Quel plaisir de pouvoir découvrir ce roman avec la voix officielle de Loki ! D’autant plus qu’Alexis Victor sait parfaitement donner le ton aux personnages. L’histoire était un vrai plaisir à écouter du début à la fin grâce à son talent de comédien. Au-delà de cette narration, l’histoire en elle-même m’a fait passer un très bon moment. Il s’agit d’avantage d’un roman d’apprentissage que d’un roman policier, même s’il y a bien une certaine enquête policière au cours du livre.

Des personnages travaillés malgré une intrigue prévisible

Le gros point fort du roman est de loin les personnages. Mackenzi Lee a su faire un vrai travail pour cerner au mieux la personnalité de Loki, ni bon, ni mauvais, en pleine quête d’identité. On découvre un jeune Loki, bien avant les Avengers, déjà en difficulté face à la place qu’il doit occuper dans l’univers. Alors qu’il tente de s’élever aux côtés de son frère, ses actions le mènent souvent en disgrâce. On comprend davantage sa psychologie et cette histoire permet de comprendre comment sa personnalité s’est construite avant les films. Il se questionne lui-même et peu à peu, consolide ses traits de caractères qui feront de lui le dieu de la malice. J’ai aimé suivre son évolution et ses réflexions : on retrouve l’essence même du personnage.

A l’opposé, l’intrigue policière du roman qui sert de fil conducteur au déroulé de l’histoire m’a paru un peu plus superflue. Elle est très prévisible et on devine dès le départ son dénouement. Il n’y a pas de suspens ou de réelle surprise. Pour autant, on découvre d’autres personnages très intéressants qui gravitent autour de Loki. Je pense notamment à Théo, que j’ai très vite apprécié. La fin du roman est un peu trop rapide et m’a donné l’impression d’être coupée en plein élan. J’ai trouvé qu’elle était un peu trop expéditive pour une histoire qui avait démarré plutôt en douceur.

En bref, une bonne lecture

En bref, j’ai aimé découvrir en livre audio Loki : Les racines du mal de Mackenzi Lee. J’ai passé un très bon moment à écouter la voix d’Alexis Victor me raconter la jeunesse de ce personnage Marvel que j’aime tant. On en apprend plus sur lui et la construction de sa personnalité. Si la fin est un peu trop rapide et l’intrigue, prévisible, je pense que le roman pourrait tout de même plaire aux fans du personnage.

Pour résumer
Notation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturelNotation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturel

Aimez-vous le personnage Loki de Marvel ?

Si le livre vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici ou en version audio .

Article écrit dans le cadre d’un partenariat


Autrice : Mackenzi Lee (américaine) Genre : Fantastique, YA – Date de publication originale : 2019 – Editions : Hachette / Audiolib – Nombre de pages : 416 / 9h12 d’écoute

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

2 thoughts on “Chronique – Loki : Les racines du mal de Mackenzi Lee : à la découverte des origines du personnage Marvel”

  1. Je ne suis pas très à jour sur les Marvel, mais je commence la série sur Loki justement. Je ne sais pas si j’écouterai un jour cette histoire mais j’adore quand le livre audio est lu par l’acteur jouant le rôle du film. J’avais réécouté les Hunger Games comme ça, un véritable plaisir.

Laisser un commentaire