Depuis bientôt cinq ans, je regarde la saga littéraire Les Rois Maudits de Maurice Druon de loin sans jamais vraiment oser m’en approcher. Cette saga historique sur l’Histoire de France m’attirait autant qu’elle me faisait peur. Avec les romans historiques, j’appréhende souvent de ne pas tout comprendre par manque de connaissances. C’est en lisant la très jolie chronique de Chromopixel sur le premier tome de la série, Le Roi de Fer, que j’ai eu un déclic. Le livre est court et le sujet m’attirait vraiment : il était temps que je me lance.


Résumé de la quatrième de couverture : Le Roi de fer, premier volume du cycle, a pour figure centrale Philippe IV le Bel, roi d’une beauté légendaire qui régnait sur la France en maître absolu. Tout devait s’incliner, plier ou rompre devant l’autorité royale. Mais l’idée nationale logeait dans la tête de ce prince calme et cruel pour qui la raison d’Etat dominait toutes les autres.
Sous son règne, la France était grande et les Français malheureux.


Une autre façon de raconter l’Histoire

J’ai souvent entendu beaucoup de bien des Rois Maudits de Maurice Druon et après avoir découvert ce premier tome, je comprends pleinement pourquoi. Le Roi de Fer est le premier livre d’un cycle de sept tomes et s’intéresse principalement au règne du roi Philipe IV le Bel, réputé pour sa beauté légendaire. L’histoire débute en pleine action : après 7 ans de procès, les derniers Templiers sont condamnés à mort. Une décision qui aura des répercussions sur toute la France. Du haut de son bûcher, le Grand-Maître des templiers prononce une malédiction qui fera son chemin à travers l’Histoire : il maudit le roi et sa famille sur treize générations. Action des hommes ou magie noire ? Le fait est qu’étrangement, cette malédiction va poursuivre la famille royale pendant de nombreuses années.

Mais les destins se forment lentement et nul ne sait, parmi tous nos actes semés au hasard, lesquels germeront pour s’épanouir, comme des arbres. 

Dans ce premier tome, j’ai découvert une nouvelle façon d’aborder l’Histoire. S’il s’agit évidemment ici d’un roman, donc d’une version romancée de l’Histoire de France, le livre reprend ses événements et ses grands personnages et les met en scène de façon naturelle et captivante. Maurice Druon arrive, en quelques centaines de pages, à rendre l’Histoire vivante, les intrigues de la cour de France intrigantes et les personnages historiques humains. En à peine quelques pages, j’étais déjà entraînée dans le passé au cœur de l’Histoire et de ses tourments.

Un roman captivant

Avant de me lancer dans Le Roi de Fer, je ne connaissais pas du tout cette période de l’Histoire de France. Au départ, j’avais peur d’être rapidement perdue sans repère historique. Mais c’était sans compter le talent narratif de Maurice Druon. L’auteur jongle de façon extrêmement habile entre l’intrigue et les informations historiques essentielles à la bonne compréhension du lecteur. Tout en suivant le cours de l’Histoire, il dissémine çà et là les éléments clés pour nous permettre de saisir l’ampleur de l’intrigue et le rôle que chaque personnage va jouer. Pas une seconde je me suis sentie perdue, confuse ou désorientée. Maurice Druon a un vrai talent pour nous emporter dans son roman tout en apportant son lot de connaissances historiques de façon subtile. Pendant ma lecture, je n’ai jamais eu l’impression d’être écrasée sous le poids d’informations historiques car l’écrivain a trouvé une façon ingénieuse d’amener, au moment propice, les détails sur l’Histoire et leurs explications. Cela se fait naturellement et s’intègre parfaitement au récit, au point que j’en ai presque oublié qu’il s’agissait d’un livre inspiré de la véritable Histoire de France.

La main de Dieu frappe vite, quand la main des hommes y aide. 

Le début d’une fresque historique sanglante

Le premier tome des Rois Maudits pose les bases qui porteront l’intrigue sur les six prochains tomes. On rencontre les principaux personnages et on entrevoit les relations qui les lient, bonnes comme mauvaises. Dès le départ, on comprend que la cour de France est loin d’être bienveillante. Les secrets et cachoteries sont monnaie courante et lorsque quelqu’un se décide à parler, les informations se répandent dans les rues de Paris comme une trainée de poudre. Oubliez les contes de fée, ici Maurice Druon présente la royauté historique dans tout de ce qu’elle a de grand et d’effrayant : vengeance, meurtre et persécution guident cette histoire aux contours sanglants.

Le propre des hommes forts n’est pas d’ignorer les hésitations et les doutes qui sont le fonds commun de la nature humaine, mais seulement de les surmonter plus rapidement. 

En bref, un premier tome réussi

En bref, j’ai été transportée par Le Roi de Fer de Maurice Druon. Si l’on m’avait présenté l’Histoire de France sous cet angle à l’école, je ne doute pas une seconde que mes connaissances actuelles sur cette période seraient bien plus nombreuses. L’auteur nous transporte dans une épopée romanesque où il nous plonge en plein cœur des complots de la royauté française. Je sens que la saga des Rois Maudits me plaira beaucoup et je compte bien en découvrir chaque tome.

Pour résumer
 Notation lecture half étoile du blog Parlons fiction blog littéraire et culturelNotation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturel

Couverture du roman Les Rois Maudits Tome 1 Le Roi de Fer de Maurice Druon

Connaissez-vous Les Rois Maudits de Maurice Druon ? Est-ce que vous lisez des romans historiques ?

Si le livre vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici.


Auteur : Maurice Druon (français) Genre : Historique – Date de publication originale : 1955 – Editions : Le Livre de Poche – Nombre de pages : 249

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

Laisser un commentaire