Si vous suivez ce blog depuis quelque temps, vous avez sans doute remarqué que certains des livres que je lis sont en anglais (VO). Il y a plusieurs raisons à cela, que j’évoquerai sans doute dans un prochain article. En attendant, je vous propose quelques conseils pour vous aider à vous lancer dans la lecture en anglais. Sauter le pas et lire dans une autre langue peut parfois être intimidant et on ne sait pas toujours par où commencer. Voici quelques conseils pour vous aider à lire des livres en anglais.

Avant-propos : Dans cet article, je vous parle de la lecture VO en anglais car c’est la langue dans laquelle je lis et les conseils sont basés sur ma propre expérience. Cependant, je pense qu’une grande partie de ces derniers peut s’adapter à la lecture en VO de façon générale, peu importe la langue.

Maitriser les bases de l’anglais

Même si ce n’est pas réellement ce qu’on a envie d’entendre, je pense qu’il intéressant de rappeler que pour se lancer dans la lecture en anglais il est important de maîtriser les bases de la langue. Les règles de grammaire, de conjugaison, l’orthographe, etc. sont des éléments indispensables, même si parfois barbants. Bien que vous n’ayez pas besoin d’avoir un niveau d’anglais irréprochable, maîtriser les bases de la langue est un atout qui vous sera très utile. Généralement, on apprend les bases de la langue à l’école, et c’est tant mieux ! Sans avoir besoin de connaître la langue de Shakespeare dans les moindres détails, en avoir en tête les grandes lignes facilitera votre expérience de lecture. Le reste viendra avec le temps… et la lecture.

Choisir sa première lecture en anglais

La première question à se poser quand on veut se lancer dans la lecture en V.O. est : quel livre choisir ? La réponse peut sembler évidente pour certains et plus compliquée pour d’autres. Il existe en réalité plusieurs choix qui peuvent être intéressants pour choisir sa première lecture en anglais.

Lire un livre que l’on a déjà lu en français

Si vous appréhendez de vous lancer dans la lecture en VO de peur de ne pas comprendre ce que vous lisez, il peut être intéressant de commencer par lire un livre que vous connaissez déjà. Si vous aimez un livre que vous avez lu en français, pourquoi ne pas le redécouvrir dans sa version originale ? Le mieux reste tout de même de choisir un livre que vous avez lu il y a un petit moment. De cette façon, si avez toujours certains aspects de l’histoire en tête, vous avez sans doute oublié une partie des éléments qui la composent. Cela vous permettra d’avoir déjà une idée de l’intrigue tout en redécouvrant l’histoire.

Lire un livre dont on a déjà vu l’adaptation en film ou en série

Si vous avez vu un film ou une série télévisée qui vous a beaucoup plu, pourquoi ne pas regarder si celle-ci est adaptée d’un livre ? La littérature inspire très souvent le cinéma et l’audiovisuel et il se pourrait bien que cette histoire qui vous a fasciné à l’écran ait été adaptée d’un roman. Si c’est le cas, pourquoi ne pas découvrir le livre en VO ? Vous avez sans doute déjà les grandes lignes de la narration en tête, grâce à l’adaptation. Cependant, ce n’est pas l’histoire originale, qui prend sans doute d’autres tournants. Lire un livre dont vous connaissez l’adaptation peut être un choix intéressant pour ne pas être perdu dans le livre, sans pour autant déjà tout connaître.

Lire un livre « bilingue »

Une autre possibilité est de se lancer dans la lecture d’un livre avec une édition « bilingue ». Avec ces éditions, certains mots jugés difficiles sont traduits directement en bas de page. J’avoue ne jamais m’être vraiment intéressée à la question car j’ai toujours trouvé plus pertinent de se plonger dans un livre en anglais soi-même et d’attendre de voir les mots qui peuvent poser problème. Cela évite de se sentir attiré par la traduction en bas de page ou sur le côté alors que vous n’en auriez peut-être pas eu besoin pour comprendre le sens de la phrase si vous aviez lu le paragraphe jusqu’au bout. Cependant, c’est un avis strictement personnel. Les éditions de livre « bilingue » peuvent peut-être être une bonne porte d’entrée pour vous dans la lecture en VO si vous souhaitez faciliter votre lecture et la fluidifier avec des traductions explicites pour vous accompagner.

Lire un livre qui vous fait envie

Enfin, pour commencer à lire en anglais, vous pouvez tout simplement décider de choisir un livre qui vous fait envie. Aussi simple que ça. C’est personnellement le choix que j’avais fait et je pense que c’était la bonne chose à faire dans mon cas. Si aucune des idées proposées plus haut ne vous interpelle, alors choisissez simplement un livre qui vous fait envie, une histoire qui vous tient à cœur et que vous souhaitez découvrir dans sa langue originale. J’insiste sur ce point : choisissez un livre qui vous fait réellement envie. Lire en anglais, surtout au début, peut parfois être difficile. La barrière de la langue peut provoquer des difficultés pour se plonger totalement dans l’histoire. Pour les dépasser, il n’y a rien de mieux que la motivation et l’envie de découvrir le livre que vous tenez entre vos mains.

Peu importe le format du livre que vous choisirez : BD, roman, comics, recueil de nouvelles ou de poésie, essais, biographie… L’important est de vous tourner vers un livre que vous souhaitez vraiment découvrir. Cela vous motivera à continuer votre lecture même si les premiers chapitres peuvent vous sembler difficiles au départ.

Choisir un livre à son niveau

Essayez de choisir un livre à votre niveau, en auto-évaluant votre connaissance de l’anglais et votre aisance dans la lecture. Selon le genre littéraire, la difficulté peut être différente. Un roman contemporain sera par exemple sans doute plus facile à lire qu’un roman de fantasy car il contient un vocabulaire courant. Un roman de fantasy contient souvent de nombreux mots inventés et les histoires prennent place dans des univers différents de notre réalité, ce qui peut compliquer la lecture. De même, n’hésitez pas à vous tourner vers un livre jeunesse ou des livres graphiques pour commencer à lire en anglais. Cela peut-être une bonne solution pour commencer en douceur sans se décourager.

Si vous avez du mal à déterminer le niveau d’un livre en anglais, vous pourrez peut-être trouver quelques extraits en ligne pour vous rendre compte par vous-même de la difficulté. Par exemple, sur le site Amazon, on peut parfois feuilleter les premières pages des livres. Une solution plutôt simple pour ne pas acheter un livre qui pourrait finalement s’avérer trop décourageant à lire pour une première lecture VO. Cela peut aider à choisir son livre, rassurer sur la difficulté du vocabulaire employé ou tout simplement, peut-être orienter vers une lecture plus simple quand le niveau semble encore un peu trop élevé.

Pendant la lecture

Ça y est, vous avez choisi le premier livre que vous allez lire en anglais. Maintenant, place à la lecture. Je mentirais si je vous disais que passer de la lecture en français à la lecture en VO était évident dès le début. Vous allez peut-être rencontrer des difficultés, surtout au départ. Mais ce n’est pas grave du tout, car c’est là toute l’expérience ! Lire dans une autre langue, et en version originale, demande de la motivation et une certaine détermination. Mais je vous promets, ce sera un vrai plaisir de lecture lorsque vous aurez surmonté les premières difficultés.

Ne pas s’arrêter sur tous les mots

Voici un conseil que l’on donne souvent et qui est terriblement vrai : ne vous arrêtez pas sur tous les mots que vous ne connaissez pas. Et il y en aura certainement, croyez-moi. Mais ce n’est pas grave ni important. L’objectif n’est pas de comprendre tous les mots que vous avez sous les yeux, pris indépendamment les uns des autres, mais de comprendre l’histoire et l’intrigue. Cherchez le sens des phrases plutôt que de chercher le sens de chaque mot. Évidemment, si un mot est souvent utilisé par l’auteur, je vous recommande de faire une rapide recherche dans le dictionnaire pour le comprendre. Notez-le quelque part, et vous n’aurez plus jamais à le chercher à nouveau. Qui plus est, vous aurez appris un nouveau mot.

Il est important de retenir que comprendre l’ensemble d’une phrase ou d’un paragraphe est plus important que de comprendre le sens même d’un mot qui vous est inconnu. C’est un détail, mais c’est essentiel pour apprécier une première lecture en anglais, et même les suivantes.

Enfin, sachez que si chercher des mots dans un dictionnaire, en ligne ou non, ne vous réjouit pas, certaines liseuses ont des dictionnaires intégrés. Il suffit de cliquer sur un mot pour voir sa traduction en français apparaître sur l’écran. Une petite astuce qui peut être utile !

Prenez votre temps

Lire en français et lire en anglais sont deux choses différentes. Lire dans une autre langue vous prendra sans doute plus de temps, surtout au début. C’est tout à fait normal. Prendre son temps, c’est aussi essentiel. Si cela peut paraître frustrant lorsque l’on a un rythme de lecture plus soutenu dans sa langue maternelle, cela n’est pas pour autant fatidique. Au fur et à mesure, vous vous habituerez à la langue, au vocabulaire, au style de l’auteur. Et, de livre en livre, la lecture deviendra plus facile, plus rapide et plus naturelle.

Prendre des notes

Même si ce n’est pas votre habitude, il peut être intéressant de prendre des notes pendant votre lecture pour mieux vous y retrouvez. Vous pouvez utiliser une petite feuille à glisser dans le livre par exemple. Cela peut être utile pour noter le vocabulaire qui revient le plus souvent.

Lire encore et encore

Enfin, le plus important lors de la lecture en anglais : ne pas se décourager ! Commencer un livre en anglais est toujours plus compliqué que de lire en français. Votre cerveau va travailler et cela va vous demander des efforts supplémentaires, mais cela en vaut la peine. Vous verrez qu’à partir d’un certain moment dans votre lecture, les choses deviennent plus naturelles : vous comprenez mieux ce que vous lisez, votre cerveau s’adapte et vous intégrez au fur et à mesure le style de l’auteur et ses tournures de phrase. La lecture se fait plus fluide. Ce ne sera peut-être pas le cas dès le premier livre lu, mais avec un peu de persévérance on peut voir une vraie évolution dans sa compréhension et c’est gratifiant.

Prêts pour la lecture en VO ?

En bref, si vous souhaitez vous lancer dans la lecture en anglais, un seul conseil à retenir : lancez-vous. Avec de la motivation et de la persévérance, vous améliorerez votre anglais tout en apprenant à lire dans une autre langue et à découvrir des œuvres dans leur version originale.

Lisez-vous en anglais ? Avez-vous des conseils à partager sur votre expérience ?

Si l’article t’a plu, épingle-le sur Pinterest !

Partager

6 thoughts on “Mes conseils pour commencer à lire en anglais (VO)”

  1. Je lis de temps en temps en anglais, souvent des romans plutôt jeunesse que je trouve plus abordables ou encore des histoires courtes comme ça je suis moins frustrée d’y passer plusieurs semaines.

    Mais si j’ai un conseil à donner en plus de ceux présentés ce serait de commencer avec un ebook. Car il suffit de placer son doigt sur le mot que nous ne comprenons pas pour que la liseuse cherche sa traduction, c’est très rapide et intuitif. Ca a révolutionné ma vie de lectrice VO 😉

    1. Lire des livres courts, du jeunesse et/ou du contemporain, est une bonne idée je trouve. Cela évite aussi de se décourager trop rapidement pendant la lecture !

      En effet, cette fonctionnalité sur liseuse est vraiment très pratique. Le dictionnaire intégré rend tout plus évident et intuitif 😊

  2. Vraiment un très bon article, avec des conseils super pertinent et intéressant. Pour ma part je crois que j’ai déjà lu un livre « bilingue » en allemand, enfin je ne suis pas sur que ce soit vraiment ça mais il y avait une page en français et une page en allemand. J’ai trouvé ça pratique mais c’est pas forcément quelque chose que je recommande puisque c’est plus facile de vouloir lire uniquement le côté français !

    1. Merci 😊 Oui je vois, c’est un autre type de livre « bilingue » où il y a le texte en français et en langue originale. Tout comme toi, je ne pense pas que ce soit la façon la plus évidente pour essayer de lire dans une autre langue. On est très attiré par la traduction française qui est, c’est important de le rappeler, une traduction. Je pense que tout le challenge de lire en VO est de réussir à « brancher » son cerveau sur une autre langue, qui fonctionne différemment. Il est impossible d’avoir une traduction littérale et le jeu est de vraiment s’entraîner à comprendre le contexte, les phrases et les paragraphes sans forcément chercher à connaître tous les mots !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *