Le Fantôme de l’Opéra, publié en 1910 par Gaston Leroux, est un grand classique dont j’ai souvent entendu parler. Je suis tombée par hasard sur ce livre lors d’une balade chez un bouquiniste, et j’ai décidé de tenter le coup et de découvrir cette œuvre si connue. Si j’ai adoré l’ambiance et le thème de l’histoire, j’ai pourtant été moins convaincue par la forme et les personnages.


Résumé de la quatrième de couverture : «Le fantôme de l’Opéra a existé. J’avais été frappé dès l’abord que je commençai à compulser les archives de l’Académie nationale de musique par la coïncidence surprenante des phénomènes attribués au fantôme et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames, et je devais bientôt être conduit à cette idée que l’on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là.»


Un roman inspiré de faits réels

Mais de quoi parle ce fameux roman Le Fantôme de l’Opéra ? C’est la question avec laquelle j’ai démarré ma lecture, et j’en ai à présent la réponse. Ce roman est largement inspiré par des rumeurs de l’époque sur des prétendus mystères qui auraient eu lieu dans les souterrains de l’Opéra Garnier au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et par l’événement de l’incendie du Bazar de la Charité de 1897.

A Paris, on est toujours au bal masqué […]. 

Le Fantôme de l’Opéra met en avant une histoire d’amour, qui est d’ailleurs l’élément clé de l’intrigue. J’ai été assez étonnée. Je ne connaissais pas du tout l’histoire avant de lire les premières pages du roman et, celui-ci étant classé par l’éditeur dans la catégorie « policier », je ne m’attendais pas du tout à voir un triangle amoureux se tisser sous mes yeux. Mais quel triangle amoureux ! Car Le Fantôme de l’Opéra est avant tout une histoire tragique et fantastique.

Bienvenue à l’Opéra : une ambiance magique

Dès le début, l’ambiance m’a tout de suite charmée. L’atmosphère est très réussie, les descriptions magnifiques et l’on se retrouve rapidement au cœur de l’Opéra à parcourir chaque couloir en compagnie des personnages. Vous le savez peut-être, l’ambiance d’un livre est un élément clé pour moi, et cela me permet d’entrer bien plus facilement dans l’intrigue. Avec cette œuvre de Gaston Leroux, c’était réussi ! Il y a beaucoup de détails, et l’auteur utilise un langage à présent un peu désuet, mais en rien dérangeant car le tout reste très facile à lire.

On peut rencontrer tant d’habits noirs à l’Opéra qui ne sont pas des fantômes. Mais celui-là avait une spécialité que n’ont point tous les habits noirs. Il habillait un squelette. 

Des personnages caricaturaux et un développement difficile à comprendre

J’ai aimé le personnage du fantôme de l’Opéra, qui est de mon point de vue le plus réussi du roman (en même temps, le livre porte son nom !). À l’inverse, les personnages principaux Christine et Raoul m’ont assez rapidement exaspérée. Raoul possède un comportement très enfantin, il est assez égoïste et centré sur lui-même. Christine, de son côté, incarne parfaitement l’héroïne jeune, belle, naïve et fragile qu’il faut à tout prix sauver.

Mon ami, il y a une vertu dans la musique qui fait que rien n’existe plus du monde extérieur en dehors de ces sons qui viennent frapper le cœur. 

La construction du roman est assez spéciale. J’ai eu l’impression qu’elle se découpait en plusieurs temps, qui étaient assemblés entre eux d’une étrange manière. J’ai eu du mal à accrocher avec cette forme et à comprendre les décisions de l’auteur. La première partie du roman se concentre sur certains personnages, qui sont rapidement occultés dans la seconde. Les personnages, qui étaient jusqu’à lors secondaires, deviennent les personnages principaux.

En bref, un classique à l’ambiance réussie, mais sans plus pour moi

En bref, Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux est un classique que je suis heureuse d’avoir découvert. L’ambiance et le personnage au cœur de l’intrigue m’ont beaucoup plu. J’ai adoré l’aspect poétique de cette histoire à l’allure de conte. Cependant, les autres personnages et la construction de l’histoire n’ont pas réussi à me convaincre. Je n’ai pas compris tous les choix de l’auteur ce qui fait que je suis parfois restée en retrait vis-à-vis de ce qui se déroulait sous mes yeux.

Pour résumer

Notation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturelNotation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturel

Le fantôme de l'Opéra Gaston Leroux couverture blog littéraire Parlons fiction

Avez-vous déjà lu Le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux ? Vous a-t-il plu ?


Auteur : Gaston Leroux (français) Genres : Fantastique, policier – Date de publication originale : 1910 – Editions : Le Livre de Poche – Nombre de pages : 342

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *