Après avoir lu le roman Good Omens (De bons présages en VF) écrit par Neil Gaiman et Terry Pratchett (dont je vous parle juste ici) je n’avais qu’une envie : poursuivre ma rencontre avec les personnages hauts en couleurs de cet univers. Ni une, ni deux, je me suis lancée à la découverte de l’adaptation en série par Amazon Prime Video. Autant être directe, j’ai adoré cette mini-série composée de 6 épisodes d’environ une heure chacun. En plus d’être une adaptation parfaitement réussie de l’histoire initialement imaginée par les deux auteurs anglais, elle s’avère apporter un véritable plus et enrichir cet univers fantastique en apportant de nouveaux éléments inédits.

Good Omens, une adaptation qui creuse l’univers de Neil Gaiman et Terry Pratchett

Dans cette histoire, on retrouve Aziraphale et Crawley, un ange et un démon, qui vivent sur Terre depuis sa création et refusent catégoriquement la venue imminente de l’Apocalypse et la destruction du monde qu’ils connaissent, et assez étrangement, aiment plutôt bien. Ils vont alors tout tenter pour éviter la montée en puissance de l’antéchrist et l’arrivée des cavaliers de l’apocalypse. Pour faire court, il s’agit d’une histoire fantastique totalement barrée qui ici, est merveilleusement bien adaptée de l’œuvre originale ! Elle prend certes certaines libertés, mais celles-ci sont très bien justifiées pour améliorer la compréhension de l’intrigue et creuser plus en profondeur l’histoire de tous les personnages. Certaines scènes sont modifiées et d’autres ajoutées et cela permet réellement de gommer tous les passages un peu plus lents que l’on pouvait retrouver dans le roman original.

Un autre gros point fort de cette adaptation est, sans hésitation, les acteurs qui incarnent tous leur personnage à la perfection. Le duo Aziraphale/Crawley, incarnés respectivement par Michael Sheen et David Tennant, est tout simplement parfait. Il n’y a pas d’autres mots. L’alchimie entre eux deux à l’écran est évident et j’ai adoré la relation qu’ils entretenaient tout au long des épisodes. La série permet de creuser encore un peu plus leur caractère et leur passé commun, ce qui rajoute une touche supplémentaire au charme de leur duo qui était déjà iconique à l’écrit. Leurs répliques sont drôles, bien trouvées et toujours très bien placées. À eux deux, ils forment l’âme même de Good Omens. Neil Gaiman lui-même s’est chargé de la rédaction du scénario ce qui, sans aucun doute, a permis à l’adaptation de garder le ton propre à cette histoire tout en creusant ses personnages et l’univers. Cela permettra sans aucun doute à de nouveaux venus de découvrir l’histoire de A à Z à travers la série et pour les fans du livre, de ne pas s’ennuyer une seule seconde en regardant cette adaptation.

Une ambiance british, sarcastique et ironique

L’univers visuel de Good Omens est très bien travaillé et colle parfaitement à l’ambiance qui était installée avec le roman. La bande sonore est elle aussi une très grande réussite et transmet parfaitement le côté humour british, sarcastique et ironique de la série. Beaucoup de musiques de Queen sont intégrées et je dois dire que les écouter au fil des épisodes fut un grand plaisir ! Enfin, le générique réalisé sous forme de dessins ajoute une touche d’originalité supplémentaire à cette œuvre qui, pour moi, est clairement une adaptation parfaite.

Une adaptation plus que réussie dans un univers fantastique et original

En bref, j’ai littéralement adoré cette adaptation, je n’ai pas d’autres mots. Elle arrive parfaitement à transmettre l’atmosphère de l’œuvre originale écrite par Neil Gaiman et Terry Pratchett tout en apportant une touche de nouveauté qui permet de creuser encore un peu plus l’univers. Les visuels et la bande sonore sont parfaitement adaptés à cette ambiance à la fois barrée, british et sarcastique que j’aime tant. Une chose est sûre, avec cette mini-série, vous êtes sûr de ne pas vous ennuyer et de passer un bon moment. Le duo Aziraphale/Crawley porté à l’écran est sans doute l’un des meilleurs que j’ai vu et il est très difficile de résister à leur alchimie. La série à l’avantage d’être courte, répartie sur six épisodes, alors si l’histoire vous tente n’hésitez pas une seule seconde !

Avez-vous déjà vu la série Good Omens ? Qu’en avez-vous pensé ?

Partager

2 thoughts on “Série Good Omens : une adaptation parfaite !”

  1. Elle est dans ma liste de séries à voir ! Mon mari (encore lui!) est un fan inconditionnel de Terry Pratchett 🙂 Mais je préfère lire le livre avant de voir la série ^^

    1. Je préférais également lire le livre avant la série. Les deux se complètent vraiment bien 🙂 J’ai d’ailleurs découvert Terry Pratchett avec le roman Good Omens, c’était un régal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *