Charlotte est un roman écrit en vers qui retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre qui a réellement existé et qui est décédée à l’âge de vingt-six ans dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale. Dans ce livre, l’auteur, David Foenkinos, nous raconte la vie de Charlotte, de sa naissance à son décès, à travers tous les éléments qu’il a pu récolter sur son passé. Ce n’est pas le genre de livre vers lequel je me dirige habituellement, mais le commentaire d’une amie me disant qu’il fallait absolument que je le lise m’a tout de suite convaincue à me lancer dans cette lecture. Et quelle découverte ! Je ne regrette absolument pas. Ce livre est tout simplement magnifique.


Résumé de la quatrième de couverture : Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une oeuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C’est toute ma vie. » Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.


Un livre plein de poésie

D’un point de vue purement stylistique, j’ai adoré l’écriture en vers que propose ce roman. Je n’en avais jamais lu jusqu’à présent et je pense qu’il n’y avait sans doute pas une meilleure forme pour présenter l’histoire de Charlotte Salomon, artiste de son époque. Cette approche aide à tisser l’histoire de la jeune femme sur un fond très poétique et imagé : c’est un choix idéal pour évoquer le triste destin d’une artiste qui n’aura jamais eu le temps de voir comment son œuvre aura marqué les esprits. Ce livre est aussi beau sur le fond que sur la forme, c’est une histoire tristement dramatique et mélancolique.

Certains la jugent courageuse.

Elle n’a simplement plus peur de la mort. 

Charlotte, un roman humain avant tout

Le roman retrace la vie de Charlotte Salomon, mais aussi de sa famille et de toutes les personnes qui ont pu être, de près ou de loin, importantes dans sa vie. J’ai adoré tous les thèmes abordés dans cette lecture, aussi difficiles qu’ils soient. On retrouve notamment le suicide, le mal-être, les problèmes psychologiques profonds et le tout, sur fond de seconde guerre mondiale. Alors non, ce roman n’est pas facile, mais il est d’une beauté indescriptible, d’une beauté profonde qui marque réellement le lecteur. Ces thèmes se lient tous entre eux autour de l’art, du dessin, de la peinture, de la musique et de la poésie. C’est ce mélange, assez indescriptible, qui rend ce livre à la fois doux dans sa narration, et dur dans son contenu.

J’ai été subjuguée par le destin tragique de la famille de Charlotte, par chaque humain qui la composait, leur trajectoire respective, et par cette fatalité à travers laquelle, presque chacun d’entre eux, finissait toujours par suivre un même destin qui semblait tracé à l’avance. Ces différents parcours de vie se retrouvaient tous en Charlotte, point central de cette histoire.

Il existe un point précis dans la trajectoire d’un artiste.

Le moment où sa propre voix commence à se faire entendre.

La densité se propage en elle, comme du sang dans de l’eau. 

David Foenkinos et son obsession pour l’artiste

David Foenkinos profite de son roman pour glisser çà et là certains passages où il exprime son propre ressenti, ses propres impressions et dans lesquels il explique comment il est devenu obsédé par la vie de Charlotte Salomon, au point de vouloir raconter son histoire. Il raconte comment il est lui-même parti sur les traces de la jeune femme, pour en apprendre plus sur son parcours sur Terre, sur ses expériences, ses espérances, et essayer de comprendre sa psychologie afin de lui rendre hommage sous une forme littéraire. Je n’aurais pas pensé, au début de ma lecture, que ce genre d’apartés me plairait. Et pourtant, après avoir refermé le livre, je peux assurer qu’ils ajoutent un véritable plus à l’œuvre de l’auteur ! Cela permet de mieux appréhender le roman, d’en comprendre l’origine, le sens, mais aussi l’objectif. Avec toutes ces informations, qui restent tout de même en nombre assez minime vis-à-vis de la longueur du livre, j’ai réussi à entrevoir de nouvelles perspectives de lecture. Il s’agit, en effet, d’un roman. Cependant, il reste grandement inspiré de la vie d’une femme qui a réellement existé. Les événements ont certes été liés entre eux, mis bout à bout, autour d’une mise en scène créée par l’auteur mais il est indispensable, de mon point de vue, de se souvenir que Charlotte Salomon a réellement existé, et que malheureusement, son histoire aussi. Cette prise de conscience permet de prendre du recul sur ce qu’on lit, d’en faire une double lecture, et de se dire « cela s’est vraiment passé, cela a eu lieu ». Et cette vision change radicalement l’expérience de lecture.

 

En bref, une lecture incroyable

Charlotte de David Foenkinos a été une lecture incroyable pour moi. Je sais déjà que je relirai ce roman à l’avenir, d’autant plus que son écriture en vers permet de le lire très rapidement ! Si un des thèmes abordés plus haut vous intéresse, je vous recommanderai de ne pas hésiter à lire ce roman. Je pense que l’histoire de Charlotte Salomon mérite d’être connue. Cette trajectoire sinistre d’une artiste mal comprise, née à la mauvaise époque, qui ici est romancée avec justesse, délicatesse et poésie.

Pour résumer

 

 

Avez-vous déjà lu ce roman ? Connaissez-vous Charlotte Salomon ?


Auteur : David Foenkinos (français) – Genre : Historique – Date de publication originale : 2014 – Editions : Folio – Nombre de pages : 256

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *