Samantha Bailly est une autrice française à la fois inspirante et fascinante. Depuis l’ouverture de sa chaîne YouTube il y a quelques années, où elle partage à la fois ses conseils et son expérience vis-à-vis de l’écriture, je regarde avec une grande attention chacune de ses vidéos. Présidente de la ligue des auteurs professionnels, elle est engagée dans le combat de la reconnaissance du droit des auteurs mais également de tous les métiers qui touchent à la création, secteur professionnel qui malheureusement, encore aujourd’hui, reste très précaire.

Après plusieurs années à suivre son parcours, à écouter ses conseils et à admirer son engagement envers les professionnels du domaine créatif, j’ai enfin décidé de sauter le pas et de partir à la découverte d’un de ces romans : Ce qui nous lie.


Résumé de la quatrième de couverture : Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler… et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie « normale », celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.
Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de coeurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens…


Plus qu’une histoire d’amour, Ce qui nous lie est une véritable tranche de vie

Compte tenu de la maison d’édition qui publie ce roman, à savoir, les éditions Milady, j’avais quelques appréhensions en débutant la lecture de ce roman. J’avais peur de n’avoir à faire qu’à une simple romance. Pourtant, ce livre n’appartient pas uniquement à cette simple catégorie, belle surprise ! De l’amour, il y en a, certes. Mais ici, il est question de l’amour sous toutes ses formes, des liens, de relations qui se créées entre individus. Au final, Ce qui nous lie, à travers son histoire, porte un message qui va au-delà d’une simple romance. Ce n’est pas la simple rencontre en deux personnes mais plutôt la rencontre d’Alice avec le reste du monde et surtout, avec elle-même.

L’indécision est la pire des décisions. 

Un récit court mais bien construit

Dans cette histoire, on va suivre Alice qui a le don assez particulier de pouvoir voir les liens qui existent entre les différents individus. Après des événements difficiles qui ont eu lieu dans sa vie, elle va décider de se reprendre en main en décrochant un nouvel emploi. Il s’agit ici d’une intrigue plutôt simple, ancrée dans notre monde contemporain dans lequel il est facile de se retrouver. Samantha Bailly a cette facilité de nous entraîner dans notre propre réalité et de nous faire prendre conscience, au fur et à mesure du roman, des difficultés mais aussi des opportunités que peut nous offrir notre existence.

Ma première réaction en terminant ce roman a été de me demander si ce livre, cette bonne lecture, n’était pas finalement trop courte ? Après réflexion, je ne le pense pas forcément. Pour moi, l’autrice ne nous propose pas ici un livre avec un début et une fin, mais comme avec ses personnages, elle nous offre la possibilité de croiser d’autres destins, d’autres personnalités avec une vie différente de la nôtre, de créer un certain lien avec eux puis, le livre refermé, de continuer notre propre vie. Notre propre vie changée par cette brève rencontre qui laissera sans doute une trace, même minime, ancrée en nous.

Dans Ce qui nous lie, l’autrice alterne très souvent la temporalité du récit, passant du passé au présent et du présent au futur. Cette particularité est très bien exploitée, elle donne une autre dimension à l’intrigue et nous permet d’obtenir certaines clés pour reconstruire l’histoire par nous-mêmes. Cela permet aussi de créer un certain suspens dans l’attente de la compréhension des événements. En bref, un récit court très bien rythmé !

Un des points qui m’a le plus dérangé est cette petite touche fantastique avec le don d’Alice qui lui permet de voir les liens qui relient chaque individu aux autres. Je n’ai pas été très convaincue par cet aspect de l’histoire qui ne m’a pas paru très déterminante pour mener à bien l’intrigue.

Ce que je retiendrai de Samantha Bailly : son écriture poétique et entraînante

Ce qui m’a particulièrement marqué en découvrant ce roman est la plume de son autrice ! Samantha Bailly a une merveilleuse façon d’aligner les mots pour en faire une douce chanson poétique. On ne lit plus le livre mais on se laisse bercer par ses mots. Une écriture fluide, légère, emprunte d’un certain lyrisme qui donne une tonalité toute particulière à cette histoire qui pourrait paraître, au premier abord, assez simple.

En bref, un roman contemporain avec une pointe de fantastique

Dans ce livre, nous découvrons un joyeux panel de personnages tous différents mais qui prennent bien leur place dans la grande ronde de la vie et des liens qui les unissent avec le reste du monde. J’ai réellement apprécié découvrir ce roman, plus dans son ensemble en tant que « tranche de vie » plutôt qu’en tant que récit avec une intrigue précise allant d’un point A à un point B. Il faut dire que la plume de Samantha Bailly nous entraîne facilement dans un tourbillon de mots qui nous bercent et nous prennent par la main tout au long des pages qui se tournent.

Parmi toute la farandole de beaux personnages, mon seul petit hic restera avec le personnage d’Alice, le personnage principal. Bien qu’au fur et à mesure du roman on en apprend plus sur elle et sur son passé, je n’ai pas vraiment eu l’impression de la connaître. Il s’agissait plutôt pour moi d’un simple personnage du roman au don particulier, qui nous permettait à travers ses yeux, d’accéder à une nouvelle perception du monde qui nous entoure.

En résumé, une belle lecture qui m’a permis de faire la découverte d’une autrice française à la plume fluide, simple, mais aux mots doux et poétiques. Bien que l’histoire de ce joli roman ne restera sans doute pas gravée dans ma mémoire très longtemps, j’en garderai un beau souvenir teinté de poésie et de mélancolie. A présent, je n’ai qu’une seule hâte : découvrir d’autres romans de Samantha Bailly dont la plume n’a je pense, pas fini de me surprendre !

Pour résumer

 Notation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturelNotation lecture étoile vide du blog Parlons fiction blog littéraire et culturel

 

Et vous, connaissez-vous ce roman ? Avez-vous déjà lu une histoire écrite par Samantha Bailly ?


Autrice : Samantha Bailly (française) – Genre : Contemporain, fantastique – Date de publication originale : 2013 – Editions : Milady – Nombre de pages : 320

Partager

2 thoughts on “Chronique – Ce qui nous lie de Samantha Bailly : à la découverte d’une autrice française”

    1. Oui, il était facile à lire et des fois, c’est vraiment le genre de lecture qu’il faut ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *